L'ITINERANCE DEPUIS 30 ANS

par ecranmobile  -  22 Octobre 2014, 16:20

Buisse Bottazzi - projecteur itinérant 35mm

Buisse Bottazzi - projecteur itinérant 35mm

Les circuits itinérants, également appelés «tournées» sont des modes d’exploitation cinématographique particuliers, sous statut association loi 1901. Ils regroupent des lieux de projections situés généralement en zone rurale et dans un même secteur géographique. Ces lieux sont desservis périodiquement par le tourneur qui se déplace le cas échéant avec son matériel de projection. Les lieux desservis à raison généralement de deux séances par mois, sont très divers. Il s’agit dans la plupart des cas de salles des fêtes ou de foyers ruraux. Mais les circuits itinérants organisent également des projections dans des écoles, d'anciennes salles de cinéma communales, voire dans des lieux où le public est « captif» comme dans les maisons d’arrêt ou les hôpitaux.
 
Le projet économique
L’économie des circuits de cinéma itinérant est celle de l’économie sociale et solidaire, additionnant l’apport du bénévolat (contributions à titre gratuit), la participation financière des pouvoirs publics (collectivités territoriales, Etat) et le secteur marchand (billetterie et Taxe Spéciale Additionnelle TSA).
 
Le projet politique
La philosophie qui soustend l’activité des circuits itinérants de cinéma est fondée sur une démarche active de rencontre des spectateurs et non sur une démarche passive d’accueil dans des équipements culturels spécialisés. Cette politique « hors les murs », les mouvements d’éducation populaire l’ont toujours pratiquée et la connaissent bien. Elle s’illustre par une affirmation constante, durable et commune à tous les sites et à tous les acteurs : faire en sorte que tous les citoyens soient égaux devant la pratique culturelle.
La diffusion d'œuvres cinématographiques dans les villages, outre qu’elle permet aux populations peu mobiles d'avoir accès aux films, reste un élément moteur du maintien du lien social par une activité culturelle collective régulière. C'est aussi un instrument unique d'éducation à l'image, par la programmation réalisée (de nombreux circuits sont classés Art et Essai), par les actions d’accompagnement des films et par l'investissement des associations de diffusion dans les différents dispositifs d'éducation à l'image existants : école, collège, lycée au cinéma.
Victor Enel - Opérateur projectionniste itinérant - Ecran Mobile 2013

Victor Enel - Opérateur projectionniste itinérant - Ecran Mobile 2013

Le réseau Ecran Mobile et les circuits itinérants en France...
Il nous arrive très souvent d’entendre parler des circuits itinérants comme d’expériences dépassées, à l’audience limitée et couteuses pour les collectivités.
 
Afin de mettre fin à ces fausses idées, voici quelques éléments tirés de l’étude réalisée en France par le Centre National de la Cinématographie et de l’image animée (CNC) sur les circuits itinérants en 2009.
 
En 2008, 131 circuits itinérants étaient répertoriés sur le territoire hexagonal, ce qui représente 6,3 % du parc cinématographique français. Ces circuits desservent 2 351 points de projection différents.
- 2 164 communes (6% de l’ensemble des communes) disposent d’un point de projection de circuit itinérant ce qui touche près de 7 millions de personnes (11% de la population française). Ecran Mobile dessert 24 communes et touche entre 25 000 et 30 000 spectateurs payants par an. S’ajoute à cela les spectateurs de cinéma en plein air ou de cinéclub, non comptabilisés dans le total de nos entrées qui représentent environ 3 000 à 5 000 spectateurs de plus par an.
- La plus grande part des circuits hexagonaux (69%) bénéficie de moins de 20 points de projection. Ecran Mobile fait donc partie des 31% restants.
- 68% de ces points de projection sont des salles des fêtes (ou polyvalentes) et 95% d’entre eux sont situés dans des communes de moins de 10 000 habitants. C’est le cas pour le réseau Ecran Mobile.
- Sur les 131 circuits, 41 sont classés Art et Essai et 90 non classés. Ecran Mobile est classé Art et Essai depuis plus de 10 ans et labéllisé Jeune Public.
- Un circuit non classé organise environ 280 séances dans l’année, un circuit classé 446. Ecran Mobile organise entre 550 à 600 projections tous les ans.
- 73% des circuits itinérants programment moins de 7 séances hebdomadaires mais Ecran Mobile en propose en moyenne 12 chaque semaine.
- Un circuit de 50 points de projection ou plus réalise près de 30 000 entrées en 2008. A l’inverse un circuit itinérant de moins de 50 points de projection génère en moyenne 5 100 entrées en 2008. Ecran Mobile avec ses 24 points de projection fait partie des 25 circuits sur 131 qui réalisent entre 20 000 et 50 000 entrées - moyenne de 30 000 entrées depuis 10 ans pour Ecran Mobile.
La moyenne d’entrée par circuit suit les évolutions de la fréquentation nationale. Chaque séance programmée par un circuit itinérant rassemble en autour de 42 spectateurs. La moyenne de spectateurs (toutes séances confondues) à Ecran Mobile est de 48,7.
Le prix moyen d’une place de cinéma sur les circuits est de 3,82 € pour ceux qui sont classés, 4,01 € pour les circuits non classés. Le prix moyen à Ecran Mobile est de 3,30 € en 2013.
Le montant global des aides Art et Essai (lié au volume de programmation consacré à l’Art et Essai) varie entre 1 000 € et 18 000 € selon les circuits. La moyenne du montant des aides Art et Essai pour Ecran Mobile est de 12 000 € par an.
 
Le saviez-vous ?
Ecran Mobile est un service culturel de la Ligue de l’enseignement en Franche-Comté et est le dernier circuit itinérant de cette région. Ecran Mobile emploie 5 permanents et propose une offre importante d’animations autour du 7ème Art :
- En journée : Ecole et Cinéma sur les départements du Doubs, du Jura et de la Haute-Saône, Collège au Cinéma sur les départements du Jura et de la Haute-Saône, Lycéens et apprentis au cinéma sur les départements du Doubs, du Jura et de la Haute-Saône, Séances spéciales, Séances jeune public...
- En soirée : Séances du soir, Ciné-Débat, Ciné-concert, Cinéma en Plein Air
- Mais aussi : s’occupe de la coordination départementale de Collège au Cinéma en Haute-Saône, de l’organisation et la co-organisation de plusieurs festivals en région, de la création et mise en œuvre d’ateliers d’éducation à l’image, de la coordination du dispositif Passeurs d’images pour la ville de Besançon et fait partie de l’Association Nationale des Cinémas Itinérants, l’ANCI.
Photo Nelly Blaya. DDM

Photo Nelly Blaya. DDM